UNION NATIONALE DES COMBATTANTS FÉDÉRATION DE MOSELLE
UNION NATIONALE DES COMBATTANTS FÉDÉRATION DE MOSELLE
Source Armées d'aujourd'hui N° 406 avril 2016
Dossier anciens combattants.pdf
Document Adobe Acrobat [6.4 MB]

                                              HOMMAGE A BIGEARD

Hommage à BIGEARD.pps
Présentation Microsoft Power Point [6.6 MB]

Ils ont dit non à la misère et à l'oubli

des anciens combattants et victimes de guerre

 

 

              Nos pères                          fondateurs

 

 

 

Ce terme de « Bleuets » désignait les soldats de la Classe 15 – nés en 1895 – fraîchement arrivés sur le champ de bataille du Chemin des Dames, en raison de l’uniforme bleu horizon dont ils étaient vêtus. Ces jeunes recrues qui, pour des milliers d’entre eux n’ont jamais eu vingt ans, avaient été surnommés ainsi par les poilus plus anciens qui avaient porté le désastreux pantalon rouge garance encore en usage au tout début de la Première Guerre mondiale.

Georges CLEMENCEAU (1841-1929) né à Mouilleron-en-Pareds

en Vendée.

 

Homme politique français, Ministre de la Guerre et Président du Conseil en 1917.

Il organisa la victoire des alliés, la signature de l'Armistice et négocia le Traité de Versailles. Cofondateur de l'U.N.C.

 

 

 

 

 

_____________________________

 

"La grande maladie de l'âme, c'est le froid."

"Des jeunes gens sont venus avec des idées de vieux, qui ne veulent plus de vieux avec des idées de jeunes... des actes, des actes. "

 

 

Daniel BROTTIER (1876-1936) né à La Ferté-Saint-Cyr.

 

Aumônier militaire des 105e et 121e Régiment d'Infanterie en 1914/1918. Réorganisateur remarquable de

la Fondation des Apprentis Orphelins d'Auteuil, dont il fut directeur. Cofondateur de l'U.N.C. en fin 1917. Officier de la Légion d'Honneur. Croix de Guerre 1914/1918 -

6 citations.

 

Béatifié à Rome le 25 novembre 1984

________________________________

"Servir, c'est n'être plus soi. C'est n'être plus à soi.

C'est n'avoir presque pas de droits, c'est n'avoir que des devoirs.

C'est ne point connaître son intérêt propre.

C'est en tout cas le sacrifier toujours à l'intérêt général.

C'est penser, vouloir, agir en fonction des autres."

      L'U.N.C. est au service des combattants et des                         victimes de guerre rassemblés ! 

"Unis comme au front."

Servir et non se servir.

"Ils ont des droits sur nous"                                              proclamait                      CLEMENCEAU, cofondateur de l'U.N.C.

La loi du 31 mars 1919 donne naissance à la législation combattante, en ces termes: La République reconnaissante envers ceux qui ont assuré le salut de la Patrie, proclame et détermine le droit à réparation.

 

Depuis, des dates importantes jalonnent cette législation :

• 1923 - Attribution de la carte du combattant;

- Création, à l'initiative de l'U.N.C., de la première Caisse de Retraite Mutualiste des Anciens Combattants (C.A.R.A.C.).

• 1926 - Obtention de la retraite du combattant. Idée d'un adhérent de l'U.N.C.

• 1967 - Attribution du Titre de Reconnaissance de la Nation proposé aux Pouvoirs Publics par l'U.N.C.A.F.N.

• 1974 - Loi donnant vocation à la qualité de combattant aux personnes ayant participé aux opérations en Afrique du Nord.

 

Chaque année, au fil des Congrès, l'U.N.C. :

- rappelle aux Pouvoirs Publics l'engagement de 1919 ;

- propose de nombreuses améliorations élaborées par sa Commission de législation au profit de toutes les catégories et de toutes les générations.

 

L'U.N.C. reconnaît qu'au fil des années des résultats positifs sont acquis, mais elle demeure vigilante sur des questions partiellement et non satisfaites, ainsi que celles qui sont liées aux conditions économiques précaires de la Société (âge de la retraite, chômage ... ).

 

L'U.N.C. regrette l'insuffisance des contingents dans les Ordres nationaux, destinés à ceux qui ont servi la France au péril de leur vie.

Une législation qui nécessite fréquemment des adaptations, des améliora¬tions au profit de toutes les générations de combattants.

 

Comme leurs aînés, les combattants de la 4e génération du feu se doivent d'assurer la défense de leurs intérêts moraux, sociaux et matériels. Civisme, formation de la jeunesse.

 

L'U.N.C. est un lieu d'accueil et de soutien privilégié pour tous les militaires rendus à la vie civile, lesquels peuvent apporter leur témoignage aux journées d'appel de préparation à la Défense, d'autant que l'U.N.C. fait partie de la Confédération Nationale des Anciens de la Défense.

 

L'U.N.C regroupe toutes les générations dans un même idéal, celui du service et de la défense de la France.

 

   À l'appel du R.P. BROTTIER et de Georges CLEMENCEAU, l'Union Nationale des Combattants rassemble, sans distinction de grade, d'armée, d'arme, de décoration, d'origine et de réussite sociale, de religion, d'option politique ... les anciens combattants et victimes de guerre de tous les conflits qu'a traversés la France.

 

Aujourd'hui, l'U.N.C. est ouverte à tous ceux qui ont participé et concourent encore à la défense de l’action. Les savants qui mettent au point les vaccins pour éradiquer une grave maladie n'ont pas moins de mérites que les médecins qui soignent ceux qui en sont atteints.

 

   La force de l'UN.C. est d'être composée de témoins d'expérience, c'est-à-dire de personnes qui savent au moins ce qu'il faut éviter de faire ... c'est toute la philosophie de son action civique plus morale que politique ... pour la seule et bonne raison que les hommes de toutes origines se retrouvent sur l'essentiel au service de la Nation "UNIS COMME AU FRONT".

 

   Ainsi, les non-combattants de toutes les générations qui ont servi sous les drapeaux sont accueillis à part entière à l'U.N.C., car la défense militaire n'a pas d'autre but que de faire face aux menaces, de prévenir la guerre et de maintenir la Paix que les combattants ont rétablie par les armes.

 

   Le nombre important de personnes marquées à vie par l'épreuve des combats même encore de nos jours, sans oublier les veuves, les orphelins et les victimes du terrorisme, a conduit les Pouvoirs publics à créer et à maintenir un ministère spécifique et l'Office National des Anciens Combattants pour répondre à leurs besoins.

 

   Toutefois, pour, si efficaces que soient les dispositions législatives, réglementaires et sociales concernant les A.C.V.G., jamais une administration attentive ne remplacera ... le geste, la présence et la générosité discrète d'un camarade. Telle se présente l'action sociale de l'U.N.C.

 

  La force de l'UN.C. est d'être composée de témoins d'expérience, c'est-à-dire de personnes qui savent au moins ce qu'il faut éviter de faire ... c'est toute la philosophie de son action civique plus morale que politique ... pour la seule et bonne raison que les hommes de toutes origines se retrouvent sur l'essentiel au service de la Nation "UNIS COMME AU FRONT".

   

   Une U.N.C. fraternelle qui sait tendre la main pour la Réconciliation et la Paix.

 

   Une U.N.C., riche d'expériences, qui se tourne vers les jeunes animés de l'esprit de défense pour poursuivre son action au service de l'homme.

 

  Une UN.C. qui défend le 8 mai pour pérenniser tous les sacrifices de la Deuxième Guerre mondiale, en particulier les victimes de la déportation.

 

   Une U.N.C. qui lutte pour faire promulguer, pour honorer tous ceux qui sont "morts pour la France", le 11 novembre, Journée nationale du Souvenir.

 

   Voilà pourquoi l'Union Nationale des Combattants doit continuer à exister avec droiture morale, sens national, solidarité humaine.

                                                                                       Hugues DALLEAU

 

Jeunes générations,                                   prolongement de la famille combattante

Conscients de la nécessité d'assurer la relève, afin de pérenniser en temps de paix le travail accompli par des générations de combattants d'une part, et de transmettre le devoir de "Mémoire Vivante" d'autre part, les dirigeants de l'U.N.C. créent en 1976 l'Association "Soldats de France".

Un mouvement qui rassemble les personnes ayant participé au service et à la défense de la Nation au titre du Service National ayant par leur présence, sous les drapeaux, assuré la défense de la France.

Ensuite, les jeunes de "Soldats de France" décident de fusionner au sein de l'U.N.C.

Quatrième génération du feu.

Depuis 1978, la France engage son Armée dans de nouveaux conflits, pour des missions extérieures, OPEX, humanitaires et de maintien de la paix.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© UNION NATIONAL DES COMBATTANTS FEDERATION DE MOSELLE