UNION NATIONALE DES COMBATTANTS FÉDÉRATION DE MOSELLE
UNION NATIONALE DES COMBATTANTS FÉDÉRATION DE MOSELLE

INFO N99

Une association est gérée par des hommes, elle subit par conséquent les vicissitudes de l’espèce humaine !

De nombreux litiges locaux actuels sont dus en fait à une méconnaissance des statuts en vigueur ou à leur non-respect aussi bien des dirigeants que des adhérents.

Il importe de respecter scrupuleusement les statuts et règlements intérieurs et à bannir toutes interprétations. Les statuts d’une association constituent sa « Constitution » ! Méfiez-nous des habitudes, de l’à peu près, … notamment, il convient d’avoir toujours à l’esprit deux points importants :

En cas de contradictions entre les statuts et le règlement intérieur, ce sont toujours les statuts qui l’emportent !

L’élection du bureau départemental obéit à des dispositions statutaires incontournables :

- L’appel à candidature est fait dans les délais statutaires (généralement 30 jours) avant le jour du vote.

- Les candidatures sont diffusées aux administrateurs avant l’élection (délais précisés dans les statuts).

- Il faut désigner un bureau de vote composé au minimum d’un président et de deux assesseurs.

- Le scrutin est secret : prévoir une urne, si possible qui ferme à clefs !

- Avant le vote, faire connaître et vérifier les pouvoirs.

- Faire émarger les votants pour chaque scrutin.

- Faire signer la feuille de résultat par tous les membres du bureau de vote.

- Pour être élu, il faut obtenir la majorité absolue au 1er tour (des suffrages exprimés) et la majorité relative au 2e tour.

C’est la seule manière d’éviter les problèmes dans une société de plus en plus judiciarisée !

 

DROITS DES ADHERENTS

 

Tous les adhérents d’une association UNC ont le droit :

D’être traités sur un pied d’égalité quelle que soit leur origine :

- Tous les adhérents ont les mêmes droits et les mêmes obligations.

De consulter les statuts et le règlement intérieur.

- Vous êtes tenus de remettre les statuts départementaux de l’UNC à tout membre qui vous le demandera. Une bonne pratique consiste à le proposer lors de l’adhésion.

- Tous vos administrateurs départementaux doivent être en possession d’un exemplaire de vos statuts et de votre règlement intérieur.

D’exiger un fonctionnement des organes de l’association conforme aux statuts :

- Toute décision prise dans des conditions non conformes aux statuts de l’association peut faire l’objet d’une annulation par le juge, à la demande d’un adhérent de l’association.

D’assister aux assemblées générales, l’association pouvant cependant exiger que les adhérents soient à jour de leur cotisation, mais elle doit leur adresser une convocation.

D’obtenir des informations sur le bilan financier présenté lors d’une AG.

- Toutefois, en l’absence de stipulations statutaires, les adhérents ne peuvent pas demander la communication de documents comptables.

 

OBLIGATIONS DES ADHERENTS

Tous les adhérents d’une association UNC ont le devoir :

D’exécuter les obligations prévues aux statuts.

De payer leur cotisation.

De respecter les stipulations du règlement intérieur.

Infos UNC

UNCINFOS99.pdf
Document Adobe Acrobat [1.0 MB]
UNC INFOS96compressé.pdf
Document Adobe Acrobat [558.5 KB]
UNC INFOS 93.pdf
Document Adobe Acrobat [13.6 MB]
UNCINFOS 92.pdf
Document Adobe Acrobat [608.4 KB]
UNC INFOS 91.pdf
Document Adobe Acrobat [774.0 KB]
UNCINFOS 89.pdf
Document Adobe Acrobat [614.1 KB]
UNC INFOS 75.pdf
Document Adobe Acrobat [1.5 MB]
UNC INFOS 74.pdf
Document Adobe Acrobat [2.2 MB]
UNC INFOS 73.pdf
Document Adobe Acrobat [1.2 MB]
UNC INFOS 72.pdf
Document Adobe Acrobat [1.1 MB]
UNC INFOS 71.pdf
Document Adobe Acrobat [1.2 MB]

Convention UNC / AVEN

Mars 2016

 

CONVENTION DE COOPERATION ENTRE L'UNION NATIONALE DES COMBATTANTS ET L’ASSOCIATION DES VETERANS DES ESSAIS NUCLEAIRES.

 

Les Présidents de l'Union Nationale des Combattants (UNC)  Pierre SAINT -MACARY et de l'Association des Vétérans des Essais Nucléaires (AVEN), Jean-Luc SANS ont procédé à un examen approfondi de leurs buts respectifs.

 

Ils ont constaté que dans le domaine des actions exercées par leurs associations, telles que :

 

-contribuer à l'écriture de la mémoire nationale à l'égard de tous ceux et celles qui ont participé aux expériences nucléaires de la France, au Sahara ou en Polynésie, à leurs familles ou à leurs proches,

- maintenir des liens de camaraderie, d'amitié et de solidarité qui existent entre ceux- ci,

- défendre leurs intérêts moraux, sociaux et matériels

 

Leurs objectifs étaient similaires voire complémentaires, ainsi que les voies et moyens utilisés pour les atteindre.

 

En vue d'augmenter 1'efficacité de leurs actions, ils ont décidé de renforcer la coopération entre l'UNC et 1'AVEN de la façon suivante :

 

- en organisant des échanges réguliers d'informations au niveau de leur conseil d'administration respectif,

-en se concertant sur les actions à entreprendre, soit isolément, soit conjointement,

-en faisant étudier au sein de la commission nationale de législation de l'UNC les problèmes législatifs, sociaux et humanitaires concernant cette catégorie de population.

 

Pour y parvenir, il est convenu que :

 

-Article 1er: l'Association des Vétérans des Essais Nucléaires décide de confirmer les liens privilégiés qu'elle entretient avec l'UN.C. en s'affiliant à celle -ci.

 

-Article 2: chaque Association garde sa liberté d'actions, mais des actions communes peuvent être menées ensemble.

 

-Article 3 :l'Association des Vétérans des Essais Nucléaires bénéficiera des services du Siège National, notamment les salles de réunions, l'assurance responsabilité civile et la boite aux lettres 18, rue Vézelay.

 

-Article 4 : l'Association des Vétérans des Essais Nucléaires incitera ses adhérents à s'abonner à« La Voix du Combattant », le magazine de liaison de l'U.N.C. pour un montant de 7,50 euros par adhérent (10 numéros par an), à l'exception de ceux qui, membres de l 'UNC, le sont dejà par ailleurs.

 

- Article 5 : les colonnes de « La Voix du Combattant » seront ouvertes à :l'Association des Vétérans des Essais Nucléaires après entente directe avec la rédactrice en chef pour que cette association puisse informer régulièrement les lecteurs du magazine de 1'avancée de ses travaux.

 

La présente convention est établie pour une durée d'un an à l'issue de laquelle elle sera automatiquement prorogée sauf dénonciation par l'une des parties.

 

Président de l 'Union Nationale des Combattants :

Général (2s) Pierre SAINT-MACARY

 

Président de 1'Association des Vétérans des Essais

Nucléaires : Jean-Luc SANS

 

 

NOTA UNC

 

Notre adhésion à l'UNC  va nous permettre de disposer d'une antenne sur Paris avec boite aux lettres et salle de réunion.

 

Mais elle nous permet également de prendre contact avec toutes les sections départementales (UDAC) pour faire des actions en communs (projections de films, animations, expositions etc...) Dans certains cas elle peut également nous permettre de disposer d'un bureau ou d'une permanence locale après entente avec les responsables du département.

 

Sur le plan national, nous allons travailler en commun avec leurs services juridiques pour l'obtention d'un titre de reconnaissance officiel, la modification du statut de l'AVEN auprès de l 'ONAC et la modification du code des pensions militaires pour intégration des maladies radio-induites.

Les travaux débuteront le 17 Mars prochain à Paris.

 

=================================================================

UNC Fédération Moselle

Réunion AVEN

du samedi 30 avril 2016 à 14h30 à Lindre-Basse

 

Intervention Claude Drouan,

vice-président départemental UNC 57

 

Nous avons plaisir à nous retrouver au sein d’une grande famille car l’UNC nationale a décidé officiellement, en relation avec la direction de l’AVEN, de laisser un tiers de page appelé ‘’Chronique d’une association affiliée’’ à Jean-Luc SANS, le patron de l’AVEN, sur la Voix du Combattant du mois d’avril. De plus, dans sa motion générale de législation 2016 qui sera présentée à Bordeaux, il est écrit dans la partie ‘’solidarité’’ : ‘’l’UNC est solidaire des actions de l’Association des Vétérans des Essais Nucléaires’’. Tout de go j’ai attaqué par ces observations qui nous confortent les uns et les autres dans ce pacte d’amitié AVEN/UNC. Nous n’avons pas besoin de signatures de part et d’autre pour nous allier : c’est la confiance et l’amitié qui nous unissent non seulement à présent mais depuis de nombreuses années où tous ensemble nous devons défendre nos droits, tout simplement parce que nous avons fait notre devoir quand notre pays, la France, nous a appelé à le faire.

   Maintenant et seulement maintenant, veuillez m’en excuser, je vous salue au nom de l’UNC Moselle et de ses 6.450 adhérents. Tout d’abord je remercie mon ami François Hamant, responsable mosellan de l’AVEN, adhérent UNC, de m’avoir invité en tant que représentant de la Fédération UNC Moselle afin de participer à cette réunion de travail de l’AVEN Moselle en ce beau village mosellan de Lindre-Basse.

J’ai plaisir à saluer Mr Remy Hamant, Maire de Lindre-Basse qui permet à l’AVEN de se retrouver, comme ces dernières années, dans salle de la Mairie locale, Mme Patricia Grenier, responsable Alsace, Lorraine et Franche Comté, déjà rencontrée ici il y a 2 ans et bien entendu, Mr Jean-Paul Demange, la cheville ouvrière de l’AVEN 54 et de Lorraine, que j’ai rencontré à plusieurs reprises, dont la première fois il y a 9 ans à Tucquegnieux, en compagnie de François qui a voulu me convertir aux causes de  l’AVEN, ce qui a été aisé. Je rappelle qu’avec Jean-Paul Demange nous avons des racines meurthe et mosellanes tous les deux, vous, Jean-Paul, originaire de la région touloise, Bruley plus précisément, c’est pourquoi vous tenez à éteindre l’incendie des explosions nucléaires grâce à l’Aven, et moi-même, de Lunéville. Mon amical salut s’adresse également à vous toutes, Mesdames, sur lesquelles nous pouvons toujours nous appuyer, et vous tous, Messieurs, ici présents et qui êtes venus assister tous ensemble à cette grand’messe annuelle de l’AVEN. Salut amical également à nos amis Michel Mondy et Bernard-Denis Brion, pdts respectivement  des sections UNC de Moussey-Bataville et aux membres de l’UNC présents qui vous ont rejoints pour communier ensemble sur les sujets qui vous, qui nous préoccupent.

 

Depuis 8 à 9 ans j’ai eu l’occasion de participer, invité par François, votre dévoué responsable mosellan à quelques réunions, jusqu’en Meuse et dans les Vosges, qui je dois le dire, m’ont énormément sensibilisé à ce que fait votre Association AVEN depuis mars 2001, au service de tous ceux qui ont été exposés et irradiés lors des essais nucléaires entre 1963 et 1996 tant au Sahara qu’en Polynésie française.

J’ai eu l’occasion de voir une projection réalisée par vos soins, cher président, où nous avons pu voir des photos de personnes dont le visage, pour certains, était une blessure béante. Ceux qui ont été confrontés, ne serait-ce qu’à cette vision par image, ne pourront jamais oublier ces hommes atteints au plus profond de leur chair. Personnellement je l’ai dans un coin de ma mémoire !

Depuis quelques années, François a eu l’opportunité de parler de l’AVEN lors d’A.G. de sections ou départementales et il fait très bien passer votre message qui est aussi le nôtre, plus que jamais. Il l’a même écrit, très bien, dans le Bulletin n°10 de la section dont il a été le trésorier pendant quelques années. Nous sommes à présent imprégnés de ce qu’ont vécu et de ce que vivent à présent les irradiés et leurs descendants. La rubrique juridique de notre organe de presse mensuel, la VDC, en fait état de temps à autre.

Mon souhait le plus vif est que les  adhérents de l’Aven fassent des ‘’petits’’ et recrutent dans leurs familles car nous savons tous que les descendants peuvent être également atteints quelquefois après 2 générations puisque maintenant vous avez suffisamment de recul pour le constater. Nous savons également que plus une Association représente de monde, plus elle est écoutée. C’est pourquoi les ‘’fiançailles’’ officielles avec l’UNC (un peu plus de 200.000 adhérents au  niveau national dont 6.450 en Moselle) vous permettront d’avoir un poids plus important vis-à-vis de nos gouvernants qui, certainement, attendent la disparition naturelle de la majorité de nos camarades irradiés touchés par la maladie. Cela permet à l’Etat de ne pas ‘’taper’’ dans son budget. Il y aurait pourtant possibilité d’économiser dans certaines dépenses de représentation pour permettre de prendre en charge nos camarades qui ont servi la France et que la mémoire de notre pays oublie. Nous sommes dans des Associations apolitiques mais de temps en temps il faut taper du poing sur la table pour exprimer notre mécontentement. En Moselle l’AVEN est soutenue par 2 députés et un sénateur (Marie Jo Zimmermann,  André Wojciechowski et Jean-Louis Masson) : c’est insuffisant !

Il est dommage qu’actuellement environ seulement 2 cas sur cent de ceux soumis soient pris en compte. C’est pourquoi la loi d’indemnisation de 2010 ne peut vous convenir. Il en est de même pour les anciens d’AFN qui attendent la carte du combattant concernant ceux qui étaient en Algérie après le 2 juillet 1962 jusqu’au 1er juillet 1964, un effort ayant enfin été réalisé en 2014 pour ceux qui se trouvent à cheval sur la date du 2 juillet jusqu’au 31 octobre 1962. N’oublions pas que dans cette période nous avons perdu 535 de nos camarades, Morts pour la France. Le 22 mai à Bordeaux nous ferons à nouveau cette demande au représentant de l’Etat qui sera présent. L’UNC demande que la période 62/64 soit considérée comme OPEX puisque l’Algérie était indépendante. Nos gouvernants ne veulent certainement pas offusquer les Algériens ! Il faut donc continuellement enfoncer le clou !

Nous constatons que les Etats-Unis, le Canada, la Nouvelle-Zélande et l’Australie ont réagi dans le bon sens et leurs irradiés malades sont indemnisés. Pourquoi notre pays ne suit pas leur exemple dans la réalité des faits ? Il y a encore tant de choses à exprimer mais je ne voudrais pas confisquer la parole et je conclus mon propos.

Avant de terminer je voulais vous dire que nous devons avoir des pensées pour nos camarades OPEX, qui, dans des conditions pas toujours faciles, défendent nos libertés en Afrique et au Moyen-Orient, sans oublier les OPIN de l’opération ‘’Sentinelles’’. Une pensée émue pour ceux qui sont morts pour la France dernièrement et auparavant au cours de toutes les Opérations Extérieures depuis 1962.  

Au nom de l’UNC, je vous exprime mon cordial salut, à vous les bénévoles actifs qui luttez pour obtenir satisfaction grâce à votre action jamais démentie depuis 15 ans déjà et pour laquelle vos adhérents vous doivent reconnaissance même si le succès est long à se dessiner.

Merci à vous tous d’avoir eu la patience de m’écouter. Je puis répondre à d’éventuelles questions si mes compétences le permettent

Bon courage et, au nom de l’UNC Moselle, je suis de tout cœur avec vous !

 

UNC/FédéMoselle/V-Pdt/C.Drouan/29.04.2016 

Nos coordonnées

UNION NATIONALE DES COMBATTANTS FEDERATION DE MOSELLE
1 rue Fabert

57000 METZ

unc-federation-de-moselle@orange.fr
Téléphone : 03 87 36 86 45 03 87 36 86 45

Permanence : les 2é et 4é mardis du mois de 14h30 à 17h00

Vous pouvez également 

utiliser le formulaire de contact.

SIRET: 780 005 344 000 12

>Visiteurs depuis le 15/01/2016<

Abonnez-vous

Notre partenaire Privilégié >>>>> Notre partenaire privilégié <<<<<
Vous avez installé un outil pour bloquer les publicités. Veuillez le désactiver pour que cette Web App puisse être correctement affichée et configurée.
Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© UNION NATIONAL DES COMBATTANTS FEDERATION DE MOSELLE